Mieux comprendre son cycle menstruel

🌿 Si tu as lu ma prĂ©sentation juste ici tu le sais d’ores et dĂ©jĂ  : je suis passionnĂ©e par l’humain et j’ai envie de que tu puisses continuer en toute autonomie. Aujourd’hui j’inaugure une nouvelle catĂ©gorie d’articles : Menstrues & Cie, ou en somme, tout ce qui tourne autour du cycle menstruel. Tu n’es peut ĂȘtre pas sans savoir que je me suis spĂ©cialisĂ©e dans l’accompagnement de l’endomĂ©triose, le cycle fĂ©minin fait partie de ces nombreux sujets sur lequel je me spĂ©cialise.

⭕Mieux comprendre son cycle fait partie d’un processus : celui d’une meilleure connaissance de soi mĂȘme. Vaste projet sans doute, mais la naturopathie m’a grandement aidĂ©e par ses nombreux outils. Elle permet de se reconnecter Ă  soi, Ă  son corps, Ă  ses sensations et Ă  sa fĂ©minitĂ©. Comprendre son cycle permet de mieux comprendre ses Ă©motions et son rapport Ă  l’autre, c’est un premier pas vers la connaissance de soi en tant que femme.

Tu comprendras pourquoi Ă  travers mon parcours que je te livre aujourd’hui …

Mes premiers cycles

🔮 A 11 ans, je rentre du collĂšge et dĂ©couvre une tĂąche rouge sur mon pantalon blanc (oui, pas de bol). Honteuse, je me confie Ă  ma mĂšre qui me rassure, elle me dit que dĂ©sormais je peux tomber enceinte Ă  tout moment (Ă  un Ăąge oĂč j’avalais mes chocapic devant les minikeums, je ne comprenais pas trop). J’ai de suite eu droit Ă  la leçon : « Comment utiliser et placer sa serviette hygiĂ©nique » et … c’est tout ! 

Je n’ai eu droit Ă  aucune autre explication. Que ce soit Ă  la maison, au collĂšge, au lycĂ©e jamais on ne m’a appris Ă  contrĂŽler mon cycle, ni Ă  comprendre son mĂ©canisme physiologique. Quand j’en parle Ă  mon compagnon aujourd’hui, je suis choquĂ©e d’apprendre que son prof de SVT au lycĂ©e lui avait enseignĂ© la symptothermie (une mĂ©thode contraceptive naturelle que j’ai apprise seulement l’annĂ©e derniĂšre).

Jamais personne ne vous a appris Ă  remplir votre feuille d’impĂŽts, Ă  lire les Ă©tiquettes de vos gĂąteaux favoris, Ă  apprendre Ă  cuisiner de maniĂšre Ă©quilibrĂ©e, et encore moins Ă  observer votre cycle fĂ©minin. J’ai Ă  coeur de vous partager tout cela Ă  travers mes articles, pour que tu puisses ĂȘtre acteur de ta vie et te poser les bonnes questions.

Pour en revenir Ă  mes premiĂšres rĂšgles, elles ont Ă©tĂ© atroces ! Je me tordais de douleur, je les avais 15 jours d’affilĂ©e, je vomissais. Pour faire simple, je devais rester allongĂ©e toute la durĂ©e de mon cycle, Ă  un tel point que je n’allais pas en cours ! Et tu sais quoi ? Je pensais Ă  cet Ăąge que c’Ă©tait normal et que toutes les autres filles vivaient ça. Je dĂ©testais avoir mes rĂšgles et j’apprĂ©hendais chaque mois leur arrivĂ©e.

Ma mĂšre m’a alors emmenĂ©e voir notre mĂ©decin de famille qui aprĂšs auscultation plus que rapide m’a prescrit …. tadam je vous le donne en 1000 : LA PILULE !

La pilule la panacée pour taire ton cycle menstruel

Pendant 15 annĂ©es j’ai pris ma pilule trĂšs scrupuleusement, elle a Ă©tĂ© mon salut dans mes douleurs et pour cause : elle m’a littĂ©ralement coupĂ©e de mon corps et de mes sensations. Tous les jours en dehors de mon cycle j’avalais mon cachet Ă  21h et tous les 3 Ăšme mardi du mois s’Ă©coulait mes rĂšgles Ă  12h14 tapante ! Mon corps Ă©tait rĂ©glĂ© comme une horloge et ce n’Ă©tait pas naturel ! C’est confortable mais pas rĂ©el !

Avec le recul je regrette de ne pas m’ĂȘtre informĂ©e plus tĂŽt, mais comme dit l’adage : mieux vaut tard que jamais !

A cette Ă©poque oĂč j’Ă©tais trĂšs jeune, je ne me posais pas toutes les questions que je me pose aujourd’hui. Est ce bien pour mon corps ? pour la planĂšte ? pour ma fertilitĂ© ? Si jeune, et peu informĂ©e, on est loin de se douter des dĂ©gĂąts que provoque la pilule Ă  long terme. 

L'arrĂȘt de la pilule

plaquette de pilule

En 2015, j’ai pris un virage Ă  180 °. J’ai commencĂ© Ă  m’intĂ©resser au bio et au naturel. J’ai initiĂ© des changements pour aller vers un mode de vie plus sain, et quand je me suis renseignĂ©e sur la pilule, notamment avec le livre de Sabrina Debusquat j’ai Ă©tĂ© choquĂ©e et m’en suis voulu d’avoir infliger cela Ă  mon corps pendant si longtemps. AprĂšs avoir Ă©tĂ© renseignĂ©e Ă  son sujet il Ă©tait Ă©vident pour moi de tout arrĂȘter.

Les ennuis commencent …

Je me rappelle le soulagement et la gratitude envers moi mĂȘme quand j’ai arrĂȘtĂ© ma derniĂšre plaquette. J’Ă©tais tellement soulagĂ©e. Je n’ai pas eu Ă  chercher rapidement une autre contraception car je n’avais pas de compagnon Ă  ce moment lĂ . Les 6 premiers mois se sont dĂ©roulĂ©s sans grand changement, normal aprĂšs 15 ans sous hormones.

Entre temps j’ai rencontrĂ© la personne qui partage aujourd’hui ma vie. Je me suis alors spontanĂ©ment tournĂ©e vers le stĂ©rilet en cuivre (j’ai l’intention de vous Ă©crire un article Ă  ce sujet) qui me paraissait la solution idĂ©ale Ă  l’Ă©poque. La dĂ©marche Ă  suivre et la pose ont Ă©tĂ© plus que laborieuses, ce qui me laisse un dĂ©sagrĂ©able souvenir. Mais j’ai tenu bon et au bout de six mois j’ai enfin eu mon DIU en cuivre aprĂšs moultes batailles ! Youpi  ! Sauf qu’entre temps, les hormones de la pilule Ă©taient parties : mon corps se retrouvait au naturel comme je le dĂ©sirais depuis toujours, mais pas comme je me l’imaginais …

AprĂšs le septiĂšme ou huitiĂšme mois d’arrĂȘt de pilule ont alors commencĂ© les douleurs dans le bas du ventre, les SPM, les sautes d’humeur et les crises de larme en tout genre. 

C'est quoi le SPM ?

SPM : 3 petites lettres qui rĂ©sonnent et qui font bondir nos hormones ! Le SPM ou syndrome prĂ© menstruel, entoure les quelques jours avant le dĂ©but des rĂšgles et les premiers jours des menstrues. Le SPM c’est quelque chose de trĂšs bizarre et nouveau, que j’ai vĂ©cu pour la premiĂšre fois Ă  l’arrĂȘt de la pilule. C’est comme si j’Ă©tais hors de mon corps, incapable de contrĂŽler quoi que ce soit et surtout mes Ă©motions ! Et quand tu es hypersensible, c’est sans doute encore plus fort. En SPM j’ai dĂ©jĂ  :

  • pleurĂ© devant une course de biathlon
  • Ă©tĂ© scotchĂ©e au sol, en larmes, car j’Ă©tais incapable de faire une descente en ski de fond
  • eu des paroles assassines et blessantes que j’ai regrettĂ© de suite 
  • Ă©tait inquiĂšte de mes rĂ©actions, comme si elles ne m’appartenaient pas
stérilet en cuivre

La découverte de la naturopathie

Pendant ma formation, j’ai eu des connaissances trĂšs poussĂ©es sur la physiologie. J’ai alors appris le processus des hormones, et en quoi nos Ă©motions Ă©taient mises Ă  mal pendant notre cycle. Il suffit alors de ralentir, d’Ă©couter nos Ă©nergies, d’ĂȘtre en phase avec nous mĂȘme. cela paraĂźt facile dit comme ça, mais dĂšs lors que l’on s’intĂ©resse Ă  son cycle, vous le verrez, il se rĂ©gule !

Ma premiĂšre consultation chez une naturopathe concernait justement mon SPM et une transpiration inhabituelle : la clĂ© Ă©tait dans les hormones, la gestion de mon stress et une toxĂ©mie que mon corps avait du mal Ă  Ă©vacuer. A cette Ă©poque, j’Ă©tais convaincu que mon cycle Ă©tait anarchique : archi faux ! DĂšs lors que j’ai pris soin de noter mes rĂšgles dans un calendrier, je me suis rendue compte qu’elles Ă©taient totalement rĂ©guliĂšres. Et plus je m’observe, plus je m’analyse, mieux je les vis.

Si vous avez des questions au sujet de votre cycle, de vos hormones, d’un SPM de plus en plus difficile Ă  vivre, surtout pour votre conjoint :-), vous pouvez me contacter.

Dans cette nouvelle catĂ©gorie d’articles, je partagerai au fur et Ă  mesure des clĂ©s de comprĂ©hension, pour mieux gĂ©rer ton cycle, et surtout, mieux le vivre au naturel. Il existe plĂ©thore d’outils que j’utilise moi mĂȘme. Mais avant cela, j’avais Ă  coeur de te partager mon parcours, de me dĂ©voiler sans doute, pour que tu puisses mieux comprendre ma dĂ©marche et en quoi c’est essentiel pour moi aujourd’hui d’accompagner les femmes dans leur cycle (entre autre chose).

Et toi ?

Quel a été ton parcours avec tes menstrues ? Relation saine et apaisée ou relation compliquée ?

N’hĂ©sites pas Ă  me partager ça en commentaires, ou Ă  me poser tes questions Ă  ce sujet.

En attendant, prends soin de toi 😊

Laisser un commentaire